Notice: compact(): Undefined variable: extras in /sites/repphlit/www/web_main/application/libraries/Zend/View/Helper/HeadLink.php on line 404

Notice: compact(): Undefined variable: extras in /sites/repphlit/www/web_main/application/libraries/Zend/View/Helper/HeadLink.php on line 404

Notice: compact(): Undefined variable: extras in /sites/repphlit/www/web_main/application/libraries/Zend/View/Helper/HeadLink.php on line 404
Début de page

L'accès au service que vous demandez nécessite d'être authentifié. L'authentification sera conservée jusqu'à demande de déconnexion de votre part, via le bouton "se déconnecter".

Alias oublié ? Mot de passe oublié ?

Si vous n'avez pas d'alias, vous pouvez créer votre compte.

P1080441.JPG

Sac à Tout, mémoires d’un petit chien

SEVERINE

Type : livre

Collection :

Editeur : Félix Juven

Lieu de publication : Paris

Date de publication : 1903

Format : 33 x 26 cm, 78 p.

Langue : FRE

Illustré de photos : oui

Attribution texte/image : Texte : SEVERINE, photos : non précisé

Notes : Dans sa dédicace, Séverine précise qu’il s’agit du récit des aventures de son petit chien, qu’il a inspiré, «voire dicté ». A propos du chien et de la femme, Séverine précise « Sur l’échelle sociale des êtres, nous représentons des espèces inferieures au sexe masculin si pétri de perfections ! » d’où leur complicité. Apres cette dédicace figure un prologue, puis les mémoires de Sac à Tout rédigées à la première personne. Les légendes aussi sont à la première personne. Sac à Tout raconte ses aventures parisiennes, comment il a partagé la vie de malheureux, jusqu'à son adoption par Séverine et sa vie heureuse dans le village de Pierrefonds. Le récit se termine par la mention « Pour copie conforme, Séverine » confirmant qu’elle a transcris les paroles que lui a dictées Sac à Tout. Texte encadré de chaînes, de rubans et de médaillons-portraits de Sac à Tout Dans la rubrique La vie Littéraire du Figaro, le 31/12/1903, Marcel Ballot compare l’engagement de Sac à Tout à celui de sa maîtresse, femme de luttes : « Il (Sac à Tout) donne de la voix, lui aussi, contre toutes les tyrannies, qu’elles aient deux ou quatre pattes. Il est fraternel, pitoyable à toutes les souffrances, qu’elles soient animales ou humaines. » 78 illustrations. Typographie Belle-Epoque. Portrait de Séverine dans les pages de garde, par Boissonnas et Taponier en frontis. « C’est ton vrai portrait qui figure en tête de ce petit volume » précise l’auteur au sujet du chien en photo. Les photos sont insérées dans le texte et sont accompagnées d’une légende, pour nommer les personnages. La photo occupe aussi parfois la pleine page de droite. Le chien est mis en scène en extérieur principalement, afin d’illustrer l’histoire, comme dans un film. Quelques scènes de rues parisiennes, quelques photos de paysages de Pierrefonds, où vit l’auteure. La réponse de Séverine à l’enquête d’André Ibels sur le roman illustré par la photographie « Je suis contre et de toutes mes forces, c’est horrible ! ». (Mercure de France, 1898, p.114.)
Voir l'ouvrage en ligne sur gallica.

Source ou rédacteur de la fiche : Laurence Le Guen

Tags : ,

Rating