Début de page

L'accès au service que vous demandez nécessite d'être authentifié. L'authentification sera conservée jusqu'à demande de déconnexion de votre part, via le bouton "se déconnecter".

Alias oublié ? Mot de passe oublié ?

Si vous n'avez pas d'alias, vous pouvez créer votre compte.

1596.jpg

Les Inventions littéraires de la photographie

THÉLOT, Jérôme

Type : livre

Collection : Perspectives littéraires

Editeur : PUF

Lieu de publication : Paris

Date de publication : 2003

Format : 222 p. ; 22 cm

Langue : FRE

Illustré de photos : non

Attribution texte/image : Texte critique : Jérôme Thélot

Notes : Présentation de l’éditeur :
L’événement capital de la photographie appelle une connaissance qui le soutienne, une invention aussi étonnante que ce qu'elle invente. Or c’est la littérature qui invente la photographie. Dans sa période classique la photographie fut à ce point intériorisée par des poètes et des romanciers - parmi les plus grands – qu’elle s’en trouva révélée en vérité et qu’elle contraignit en retour les écrivains à se réfléchir en elle. Autant donc la littérature décide de la photographie, la construit en fictions théoriques, l’érige en postulations subjectives et lui attribue des valeurs, autant, inversement, la photographie provoque la littérature, l’oblige à une expérience inédite et la somme de se ressaisir devant elle. Telle est la surprise dont ce livre est l’étude : Hugo, Baudelaire, Nadar, Champfleury, Villiers de l'Isle-Adam, Mallarmé, Rodenbach, Proust, non seulement livrent les clefs d'une compréhension illimitée de la nouvelle image, mais inventent celle-ci comme une question religieuse - où se rejoue le sens de l’homme - question qui retentit en eux selon leur pensée propre et qui détermine notre monde comme l’âge de la photographie. (source : Fabula.)

Source ou rédacteur de la fiche : (P. Edwards, référence Soleil Noir : 1596)

Tags :

Rating